Attention : Les problèmes respiratoires sont responsables de 20% de décès d’enfants.

Sur environ 7 000 enfants de moins d’un an qui meurent chaque année en République dominicaine, environ 20% sont liés à une pneumonie et à des maladies respiratoires aiguës, selon le directeur du programme de vaccination du ministère de la Santé publique, Zacarías Garib Arbaje. 
Le MSP et le programme élargi de vaccination (PAI) de la République démocratique du Congo ont lancé une journée de vaccination dans quelque 1 180 centres de santé du pays, dans le but de lutter contre le « pneumocoque », une bactérie qui cause couramment la pneumonie. 
L’information a été donnée lors d’une conférence de presse à l’hôpital Robert Reid Cabral, dans le cadre de la célébration d’hier de la Journée mondiale contre la pneumonie.


Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), seuls 30% des enfants malades recevant un traitement adéquat, les professionnels de santé recommandent donc une vaccination à temps  pour réduire de 50% le risque de maladie chez les enfants. 
« Les principaux signes indiquant qu’un enfant pourrait être touché par une pneumonie sont une fièvre, des plaintes de douleur et des difficultés à respirer », a expliqué Jesus Feris Iglesias, chef du département des maladies infectieuses de Robert Reid. 
Le schéma d’application du vaccin comprend deux doses avant la fin de l’année et un renforcement après l’année écoulée, suffisant pour prévenir la pneumonie chez les enfants, qui s’attaque généralement aux enfants de moins de 5 ans, a déclaré le Dr Garib Arbaje.