Attention : Voici les signes précurseurs indiquant que la santé de vos organes intimes est en danger!Ne les ignorez jamais!

Comme pour le bien-être de tout autre organe du corps, la santé vaginale est essentielle au bien-être général de la femme. Un vagin en bonne santé dispense une quantité saine de sécrétions qui éliminent les cellules mortes et les bactéries indésirables, préservant ainsi la sécurité du vagin et des infections. Ce mécanisme lubrifie également le vagin et prévient la sécheresse. Un vagin malsain peut affecter votre fertilité et votre libido. À long terme, la détresse vaginale peut affecter votre relation avec votre partenaire, diminuer votre confiance en vous et induire du stress. Un vagin malsain est plus susceptible aux infections vaginales à levures telles que les candidoses génitales et vulvo-vaginales. Selon le centre américain de la prévention et du contrôle des maladies, environ 75% des femmes risquent de contracter une infection à levures par voie vaginale au moins une fois dans leur vie.

Si elle n’est pas traitée à temps, toute infection même mineure, présente un risque de s’aggraver dans des problèmes de santé complexes. Par conséquent, il est essentiel de consulter votre gynécologue dès les premiers signes d’un dysfonctionnement vaginal. Voici 10 signes avant-coureurs indiquant que votre vagin est en mauvaise santé.

1. Démangeaisons et brûlures :

Une sensation constante de démangeaison et de brûlure indique l’apparition d’un certain nombre d’infections vaginales. Lorsque le nombre de bactéries nuisibles dépasse le nombre de bonnes bactéries dans le vagin, le déséquilibre se manifeste par des démangeaisons et des brûlures.

Une certaine quantité de levure est essentielle pour éloigner les bactéries nocives de la région vaginale. Cependant, une surproduction de levure peut entraîner une infection à levures. En outre, les démangeaisons sans aucune odeur nauséabonde du vagin sont souvent des signes d’infection par la levure. Les démangeaisons peuvent également être une réaction aux produits chimiques ou aux ingrédients contenus dans les savons, les crèmes, les mousses contraceptives et les mélanges de douches préemballées. Ces produits peuvent modifier l’équilibre bactérien et l’acidité du vagin, qui le protège des infections.

2. Décharge malodorante :

Il est peu probable que votre vagin ressemble à un lit de roses, mais si vous remarquez une forte odeur récurrente, même si elle ne se propage pas sur vos sous-vêtements, cela pourrait être un signe d’infection. Un excès de bactéries nocives provoque une vaginose bactérienne. Les pertes vaginales nauséabondes sont souvent le premier et le plus commun symptôme de cette infection.

Selon une étude de 2011 publiée dans « International Journal of Women’s Health », une «odeur de poisson» est l’un des principaux symptômes de la vaginose bactérienne. Cette décharge peut notamment se produire après un rapport sexuel. Par ailleurs, les femmes enceintes atteintes de vaginose bactérienne courent un haut risque d’accoucher prématurément. Cette condition augmente également le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles (MST), y compris le VIH, et peut parfois conduire à une maladie inflammatoire pelvienne. Par conséquent, consultez immédiatement un médecin si vous remarquez une odeur vaginale.

Lire la suite dans la page suivante

Précédent1 / 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *