Ces 10 aliments peuvent considérablement promouvoir la capacité de vos reins à se désintoxiquer et à se régénérer complètement!

Les maux du dos ne doivent pas être pris à la léger car ils peuvent parfois être le signe d’une affection beaucoup plus grave. Selon « la Fondation Nationale des Reins », plus de 26 millions d’américains ont une maladie rénale. Pire encore, un adulte américain sur trois est actuellement à risque de développer un problèmes rénal. Aux États-Unis, l’insuffisance rénale tue plus de personnes que le cancer du sein ou de la prostate. Le diabète, l’hypertension, les antécédents familiaux d’insuffisance rénale et l’âge avancé (plus de 60 ans) sont les principaux facteurs de risque d’insuffisance rénale. Les autres facteurs de risque comprennent les calculs rénaux, le tabagisme, l’obésité et les maladies cardiovasculaires.

Pourquoi les reins sont-ils important ?

Les reins ne filtrent pas uniquement le sang des toxines, ils éliminent également les excès de liquide du corps, gèrent les niveaux d’électrolytes, régulent les niveaux des hormones sanguines, régulent la pression artérielle, créent de nouveaux globules rouges et maintiennent la solidité des os. Les reins sont si efficaces qu’il est possible de survivre avec un seul. Les premiers signes d’insuffisance rénale incluent:une fatigue générale, une faiblesse musculaire, une miction difficile et douloureuse, des urines mousseuses ou des urines roses et foncées (sang dans les urines), un besoin accru d’uriner (surtout la nuit), des yeux gonflés et une soif accrue.

L’une des manifestations secondaires les plus dangereuses d’un dysfonctionnement rénal est peut-être l’œdème, ou rétention d’eau qui est caractérisé par un gonflement du visage, des mains, de l’abdomen, des chevilles et des pieds. Cette condition se produit lorsque les reins ne peuvent pas expulser suffisamment le liquide ou le sel du corps. Elle peut entraîner de graves problèmes du cœur, du foie et d’autres organes essentiels.

1o aliments stimulants le fonctionnement rénal :

Notez que certaines des herbes figurant sur cette liste sont dangereuses pour les femmes enceintes et peuvent interférer avec certains médicaments. En effet, vous devez strictement consulter votre médecin ou votre naturopathe avant toute utilisation.

  1. Canneberges :

La canneberge est souvent utilisée pour prévenir les infections des voies urinaires, qui peuvent atteindre la vessie et les reins. Ainsi, le jus de canneberge aide à prévenir les infections des voies urinaires en rendant l’urine plus acide, ce qui permet de prévenir les calculs rénaux. Ce jus empêche même les bactéries de coller aux parois de la vessie et des tissus à l’intérieur des reins

  1. Les raisins :

Les pépins de raisin peuvent être utilisés à titre préventif contre les problèmes rénaux chez les individus à haut risque ou obèse. Grâce à leur haute teneur en antioxydants, les raisins protègent les reins des dommages des radicaux libres et des toxines. En effet, 15 raisins par jour peuvent vous aider à garder votre sang alcalin et à assurer le bon fonctionnement de vos reins

  1. Les pommes :

Ce fruit contient des quantités de potassium suffisamment élevées pour protéger votre cœur mais suffisamment basses pour convenir aux patients sous dialyses et aux personnes souffrant de problèmes rénaux.

  1. Les citrons :

Les agrumes contiennent des niveaux élevés d’acide citrique qui peut dissoudre les calculs rénaux, dégrader les pierres déjà formées, empêcher les petites pierres de grossir et empêcher les matériaux de s’y attacher et de s’y construire.

  1. Le curcuma :

Le curcuma soulage l’inflammation des reins malades et surmenés et prévient la formation de caillots sanguins en empêchant les plaquettes de s’agglutiner. En plus, les antioxydants du curcuma protègent même les reins et le foie contre les dommages des radicaux libres.

  1. Le gingembre :

Le gingembre favorise la circulation sanguine et aide à nettoyer le sang des toxines. En outre, une petite racine de cette épice aide à guérir les maux de dos, qui sont souvent un signe précoce de problèmes rénaux. Le gingembre est en fait un tonique digestif qui soulage les vomissements, les nausées et les maux d’estomac.

  1. Le pissenlit :

La racine de pissenlit est un diurétique très fort qui peut soulager l’œdème et certains symptômes du syndrome prémenstruel. Le pissenlit est également utilisé pour traiter les troubles digestifs et augmenter le flux de la bile. Traditionnellement, les Amérindiens faisaient bouillir la racine de cette herbe dans de l’eau et buvaient ce thé pour traiter les maladies du rein.

  1. Le persil :

Cette herbe peut être consommée quotidiennement pour traiter les infections des voies urinaires et les calculs rénaux. Boire le persil comme un thé permet de soulager l’œdème et la constipation.

  1. L’ortie

L’ortie est une plante essentielle pour les hommes souffrant de problèmes de prostate qui peuvent exercer une pression supplémentaire sur les reins. Cette plante peut traiter les symptômes des premiers stades de l’hypertrophie de la prostate, tels que la réduction du flux urinaire, la vidange incomplète de la vessie et les problèmes de la miction. L’ortie est également utilisée pour traiter les infections des voies urinaires et le rhume des foins (rhinite allergique). L’utilisation topique de l’ortie permet de traiter les douleurs articulaires, les entorses et les foulures, les tendinites et les piqûres d’insectes.

  1. Les graines de céleri :

Les graines de céleri sont utilisées comme diurétique, anti-inflammatoire et anti-stress. Elles aident à promouvoir l’activité rénale. Le céleri est couramment utilisé pour soigner les problèmes du foie et de la rate.