Ces signes précoces indiquent que vous pourriez être victime d’une toxicité aux moisissures! Voici 5 démarches pratiques pour se protéger.

La moisissure est un terme utilisé pour décrire un champignon constitué de petits organismes trouvés presque partout. Elle vient en une variété de couleurs (gris, noir, blanc, jaune, vert ou violet) et elle peut apparaître derrière les murs, sous les planchers, voire même dans notre nourriture. La plupart des gens ne savent pas que la moisissure peut causer de nombreuses maladies. Dans certains cas, elle peut même mettre la vie en danger. Pire encore, de nombreuses de personnes à travers le monde sont régulièrement exposées à la moisissure toxique à travers la respiration ou l’ingestion, et ils ne le savent même pas.

L’exposition à la moisissure peut causer de graves dommages à notre santé. Cependant, toutes les moisissures ne sont pas toxiques, du moins au même degré, mais il existe certaines variétés très dangereuses et même mortelles appelées mycotoxines qui sont généralement très difficile à traiter une fois qu’elles se sont installées dans le corps ou l’environnement.

Les mycotoxines peuvent contaminer tout l’environnement, y compris les meubles, le linge de maison, les rideaux et même les vêtements. Une fois qu’elles pénètrent dans votre corps, les mycotoxines commencent à détruire le système immunitaire, en faisant des ravages sur les articulations, le système nerveux et même le cerveau. Dans de nombreux cas, les dommages causés par ces petites toxines sont irréversibles.

Les symptômes de l’exposition aux moisissures :

La toxicité chronique aux moisissures présente des symptômes similaires à ceux d’autres maladies et syndromes, tels que la maladie cœliaque, la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique et la maladie de Lyme. En effet, cette toxicité est souvent mal diagnostiquée. Il a été démontré que l’exposition à la moisissure peut entraîner:

  • Des troubles d’humeur et du sommeil, une perte de mémoire
  • Douleur articulaire
  • Fatigue, maux de tête
  • Soif excessive, fluctuation du poids, troubles de la miction.
  • Sensibilités alimentaires et sensibilité à la lumière
  • Engourdissements et picotements
  • Nausée et diarrhée,

Lire la suite dans la page suivante

Précédent1 / 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *