Les oncologues vous avertissent: Évitez ces aliments! Ils favorisent la croissances des cellules cancéreuses et sont très nocifs pour votre santé

Une étude réalisée par la « US Food and Drug Administration » a révélé une association entre la consommation de certains aliments et le développement d’un cancer. Certains aliments sont tellement risqués et qu’ils sont même interdits par l’agence elle-même. Qu’il s’agisse d’un conservateur alimentaire, d’une méthode de culture ou d’une méthode de préparation, certains aliments sont étiquetés comme des catégories particulièrement à risque qui conduisent par la suite au développement du cancer.

1. Viande transformée

L’Organisation mondiale de la Santé a répertorié les substances cancérigènes telles que saucisses, bacon, hot dog, jambon. La consommation de ces aliments augmente le risque de développer un cancer du côlon. La note de l’organisation indique que seulement 50 grammes de viande transformée augmentent les risques de cancer de 18%. Les principales causes de cancer dans la viande sont les méthodes de traitement de la viande.

2. Saumon d’élevage  

Le saumon est un aliment riche en acides gras oméga-3. Il permet de prévenir l’inflammation et de contrôler la prise de poids. Comparé au saumon capturé dans la nature, le saumon d’élevage contient 16 fois plus de biphényles polychlorés, un groupe de produits chimiques synthétiques. Le Dr Steven G. Eisenberg, oncologue, préfère donc consommer du saumon capturé dans la nature.

3. Viande grillée

D’après une étude, publiée dans le Journal of the National Cancer Institute, une consommation excessive  de viandes fumées ou grillées, cuites au barbecue, augmente le risque de cancer particulièrement du sein

4. Consommation excessive d’ alcools

Le National Cancer Institute a identifié un lien entre la consommation d’alcool et la survenue de plusieurs cancers. Ils disent que l’alcool cause le cancer du cou, le cancer de l’œsophage, le cancer du foie, le cancer du sein et le cancer du côlon.

5. Graisses

Au cours du processus d’hydrogénation, les huiles se transforment en graisses solides qui, dans les aliments, continuent d’apparaître sous forme de graisses trans. On les trouve dans la margarine, les craquelins, les flocons, les sucreries, les biscuits et les croustilles. Comme dans les salades, les aliments frits et plus encore. L’agence américaine « Food and Drug Administration » a complètement interdit les huiles partiellement hydrogénées, qui sont le principal distributeur de gras trans dans les aliments. Bien que l’agence ait fixé à 2018 l’échéance initiale de la cessation de la production alimentaire sans gras trans, elle l’a rapidement étendue. Alors maintenant, entre 2019 et 2021, les producteurs devraient distribuer des aliments sans gras trans.

6. Pâtisseries

Une étude de l’Université du Texas a confirmé que la consommation excessive d’aliments riches en glycogène, notamment les pâtisseries, le pain blanc, les corn flakes et le riz, augmente le risque de cancer du poumon. Les mêmes aliments entraînent une croissance accélérée de la glycémie.

7. Aliments en conserve

Le bisphénol est un composé chimique qui recouvre les aliments en conserve et est cancérogène pour les animaux, selon le Dr Anton Bilchik. Le bisphénol est une cause du cancer de la prostate et du cancer du sein.

8. Aliments acidifiés

Les aliments qui ont subi un processus d’acidification contiennent plusieurs agents de conservation cancérogènes et des nitrates. La consommation de ces aliments en grande quantité augmente le risque de cancer de l’œsophage et de l’estomac. Chez les femmes, cependant, cela peut entraîner un cancer de la thyroïde et un cancer de l’ovaire.

9. Aliments très salés

Ce type d’aliments peut conduire au développement de maladies cardiovasculaires, d’ostéoporose, d’embonpoint. Ce sont toutes les causes possibles de divers cancers. Cependant, la consommation d’aliments très salés est le plus souvent associée au développement d’un cancer de l’estomac, du nez, de la gorge et du pancréas. Selon le Dr Victoria Manax, les personnes de plus de 50 ans et celles qui ont reçu un diagnostic de diabète constituent le groupe le plus à risque.

10. Les arômes:

L’agence américaine « Food and Drug Administration » a retiré sept saveurs synthétiques, car les recherches ont confirmé qu’elles étaient à l’origine du développement du cancer. Des études ont été menées sur des animaux de laboratoire ayant ultérieurement développé un cancer.