Un médecin met en garde les personnes qui gardent leurs écouteurs plus d’une heure

En France, on considère que 10 millions de personnes sont victimes de troubles auditifs, soit environ 15% de la population. Si plusieurs facteurs peuvent accentuer ce phénomène, l’utilisation prolongée des écouteurs à un volume excessif fait partie de ses causes évitables. Face aux risques de cette dernière, le Dr Etienne Krug, directeur de la prévention des blessures et de la violence à l’OMS recommande de ne pas dépasser une heure par jour pour protéger son audition. Ses conseils ainsi que l’avis de ses confrères ont été relayés par NBC et BBC News.

La perte progressive de l’audition entraîne des conséquences délétères sur le bien-être physique et psychique d’un individu. En effet, les dysfonctionnements auditifs entraînent un isolement social ainsi qu’une déficience cognitive. Toutefois, de nombreuses personnes prennent des habitudes qui nuisent à leur audition sans en être conscientes.

Les risques d’une exposition prolongée au bruit

Selon une étude scientifique, l’exposition à des bruits de forte intensité augmente les risques de développer des problèmes auditifs. Pourtant, de nombreux enfants, adolescents et jeunes adultes ont pris la fâcheuse habitude d’écouter de la musique sous un casque ou avec des écouteurs pendant parfois plusieurs heures à un volume excessif.

Le docteur Etienne Krug explique dans un article de l’Organisation mondiale de la Santé : « Au fur et à mesure qu’ils profitent de la vie, de plus en plus de jeunes s’exposent au risque de perte auditive. Malheureusement, ils ne réalisent pas qu’une fois l’ouïe endommagée, celle-ci ne revient plus ».

En effet, le médecin explique que la perte auditive est souvent irréversible et qu’il serait judicieux de prévenir ce problème grave. Pour y remédier, le rapport de l’OMS conseille de réduire le volume sonore lorsqu’une personne utilise des équipements audio, et qu’il serait préférable que cette utilisation ne dépasse pas une heure par jour pour réduire l’exposition au bruit, comme l’explique la BBC.

Un conseil qui fait l’unanimité

Selon Nicole Raia, clinicienne audiologue au University Hospital de Newark, les plus jeunes souffriraient de plus en plus d’acouphènes, mais ce problème ne serait détecté qu’après l’adolescence, généralement entre 20 et 30 ans.

Pour le Dr Sreekant Cherukuri, spécialiste ORL en Inde, l’utilisation excessive de smartphones est à blâmer. Avec des technologies de plus en plus développées,  les jeunes n’ont plus aucun mal à écouter leur musique à un volume très élevé, tandis qu’avant, augmenter le volume était automatiquement associé à une distorsion du son et une batterie plus faible.

Facteurs de risque extérieurs

Par ailleurs, les jeunes s’exposent très souvent lors de leurs sorties, à une musique de fond avec un volume sonore très élevé. Discothèque, concerts, bars, festival ou événements de tout genre, les jeunes sont régulièrement victimes de leurs activités préférées. Dans ce sens, une enquête Ipsos relayée par France 3 a mis en avant les pathologies potentielles de leur mode de vie. Ses résultats mettent en lumière les risques encourus par les jeunes en cas de lésions endommageant l’oreille interne, notamment la surdité partielle ou définitive.

Recommandations de l’OMS

L’OMS explique que l’intensité et le volume du son ainsi que la durée et la fréquence de l’écoute sont des éléments importants à prendre en compte. Ainsi, il est recommandé de ne pas dépasser un volume sonore de 85 décibels pour une durée maximale de 8 heures, et de limiter l’utilisation d’accessoires comme les écouteurs à 1h par jour. A savoir que pour le Dr Krug, “même une heure peut être néfaste à la santé si le volume est trop fort”.

En outre, il est conseillé de ne pas passer plus de 15 minutes dans un endroit trop bruyant. Enfin, il est fortement recommandé de prendre en considération les symptômes d’une déficience auditive et d’examiner son état de santé régulièrement.

Des conseils au quotidien pour prévenir les déficiences auditives

D’après l’OMS, il existe certains moyens de prévenir les problèmes auditifs. Ainsi, voici une liste non exhaustive de recommandations à suivre :

– Ne vous exposez pas à de la musique à plus de 85 décibels plus de 8h par jour et à un volume sonore de plus de 100 décibels plus de 15 minutes.
– Évitez de rester plus de 15 minutes dans un endroit où le volume sonore est trop élevé ( à plus de 100 décibels)
– Réduisez le son de vos appareils auditifs tels que les casques ou les écouteurs
– Mettez un système de contrôle du son sur votre smartphone pour ne pas dépasser un niveau sonore déterminé
– Portez des bouchons d’oreille lorsque vous êtes amené à aller dans des lieux bruyants

Si vous sentez que vous avez un problème auditif, allez consulter sans plus attendre. En effet, les acouphènes peuvent passer inaperçus et être à l’origine d’un trouble plus grave.